10 incompréhensions courantes sur la rédaction web & le SEO


Quand on découvre qu’en fait, parler à Google n’est pas si simple qu’il n’y paraît…

Communication digitale

Au cours des multiples projets de rédaction web que j’ai pu mener, je me suis aperçue que plusieurs aspects du métier restaient énigmatiques pour une majorité de gens. Des incompréhensions se sont répétées, qui m’ont étonnées au départ, et qui font finalement sens.

Il s’agit d’une profession méconnue, mais qu’il est tentant de réduire à la simple action d’écrire. Or, tout le monde sait écrire. Comment se douter qu’en réalité, ce savoir-faire s’avère bien plus complexe, fluctuant et nuancé qu’il n’y paraît ?

comprendre la rédaction web

Je vous livre dans cet article les 10 incompréhensions les plus fréquentes auxquelles je dois faire face au quotidien dans mon métier. Mes collègues rédacteurs et rédactrices sont sans doute confrontés aux mêmes questions, car elles sont légitimes. Voici donc une belle occasion d’éclaircir un peu les choses !

1. La rédaction web désigne l’action de rédiger : j’enfonce une porte ouverte ? Vraiment ?

Figurez-vous que non. Lorsque je commence un nouveau projet (la création d’un site internet par exemple), j’insiste toujours pour m’entretenir – en présentiel ou en virtuel – avec le ou les commanditaires des contenus. Et ce, afin de bien cerner leurs attentes, leur secteur, leurs personnalités, leurs valeurs. Cela est essentiel pour pouvoir rédiger des contenus qui répondront, dans le style, le ton et les messages véhiculés, aux exigences de mes clients.

Je le fais également pour bien expliquer en quoi consiste ma prestation. Cela me permet de détailler toutes les étapes de mon travail, les contraintes associées au web, la problématique des mots-clés, de l’optimisation SEO etc. Je prends également le temps de relire mon devis pour bien m’assurer que tout a été compris. Résultat ?

Une fois sur trois, lorsque j’ai réalisé l’analyse sémantique et conçu les structures des différentes pages du projet, autrement dit lorsque j’annonce que je vais pouvoir passer à la rédaction à proprement parler, voici ce que l’on me répond : « Mais, ce n’est pas moi qui vais écrire les contenus de mon site ?? »

métier de rédacteur webCela m’étonnait beaucoup au début, car je l’avais expliqué en amont, que c’est l’essence même de mon métier et qu’il était écrit noir sur blanc sur le devis « Rédaction des contenus de chaque page. »

Mais ce n’est pas si surprenant. Qui se trouve mieux placé que vous pour parler de votre projet ? Personne. Il est donc normal que vous vous attendiez à devoir rédiger les contenus de votre site : il s’agit de votre voix, de votre discours, de votre identité. Seulement, écrire pour le web exige un savoir-faire et c’est bien moi qui dois me charger de ce travail – sur la base des éléments que vous me fournirez bien sûr. 

2. Rédaction web : savoir écrire ne suffit pas !

Car comme annoncé précédemment, pas de chance, savoir écrire ne suffit pas… De nombreux clients viennent me voir en me disant qu’ils ont déjà rédigé leurs contenus et qu’ils ont passé beaucoup de temps à trouver les mots justes. Il est difficile pour eux d’envisager que ces textes soient repris, remaniés, optimisés. Et c’est bien normal.

Toutefois, la rédaction web implique de respecter certains codes. On ne lit pas sur internet comme on lit du Maupassant. Une multitude de paramètres doivent être pris en compte, tels que les mots-clés, le degré de saturation des requêtes cibles, le système des liens etc.

Enfin, un regard extérieur, objectif, professionnel, aide à mieux formuler ses offres, à mieux se vendre, à mieux convaincre. Et sur la base du travail que vous avez effectué, je peux produire des contenus parfaitement adaptés à vos cibles, sans trahir vos messages et votre identité.

métier de rédacteur web3. Le rédacteur web est un schizophrène en puissance

C’est grave docteur ? Disons que c’est un mal nécessaire… Car lorsque je rédige vos contenus, je dois à la fois m’adresser à vos cibles et aux moteurs de recherche. Or, ils ne parlent pas la même langue, ou plutôt, ils la parlent différemment. Mon travail vise donc à produire des textes qui soient lisibles par des êtres humains et par des algorithmes !

4. Optimisation SEO : comment dialoguer avec un robot ?

Eh oui. Google est un robot (et les autres aussi d’ailleurs – Ecosia, Lilo, Bing, Yahoo et Cie). Ce n’est pas parce que l’on peut « dialoguer » avec lui qu’il est doué d’intelligence. Donc il ne peut pas comprendre comme nous le sens d’un texte. Il faut lui parler en respectant ses codes à lui.

Pour cela, il est essentiel d’identifier les termes qu’il associe à une thématique donnée. On peut ainsi placer ces mots à des endroits stratégiques de la page pour montrer au moteur de recherche que ce sont les requêtes les plus importantes. Cela l’aide à comprendre le sens et le contexte de ce que vous avez écrit.

Pour résumer, pour parler avec Google (et cela est vrai pour n’importe quel interlocuteur), il faut essayer de communiquer dans sa langue, avec ses codes et selon ses usages.

communiquer via la rédaction web5. Chasser l’ego pour marquer des points en SEO

On a tendance, lorsque l’on veut créer son site internet, à vouloir parler de soi, de son offre, de ses avantages, de son savoir-faire, de ce que l’on fait mieux que les autres etc. Et c’est tout à fait légitime… Mais pas franchement efficace.

Pour réaliser des contenus performants, il faut avant tout se demander à qui l’on parle. Une fois la cible identifiée, on se questionne sur ses besoins, ses attentes, et comment y répondre le plus efficacement possible.

Ainsi, pour développer une communication efficace, il vaut mieux parler un peu moins de vous et beaucoup de vos prospects. Pour qu’ils se sentent compris, en confiance. Mon métier est donc aussi de comprendre les besoins de vos cibles pour développer un discours qui fasse sens pour eux !

6. Tous vos contenus web n’apparaissent pas sur votre site internet

Tous les contenus d’une page web ne sont pas forcément visibles. Il existe d’autres zones à optimiser, telles que le title et la métadescription, ou encore les textes alternatifs des images. Chacune a son importance pour optimiser au mieux la page d’un point de vue SEO !

contenus cachés page web7. Tous les mots-clés d’un site web forment un système : ne le détruisez pas !

Les mots-clés d’une page web ne sont pas choisis au hasard. Je les identifie à partir de l’analyse sémantique réalisée en amont du travail de rédaction. Ils sont ensuite sélectionnés avec soin et agencés de manière à construire un système cohérent sur l’ensemble du site.

C’est pourquoi changer un mot-clé ne se résume pas seulement à une modification de termes, à une reformulation. Cela a un impact sur tout le système élaboré en amont et implique de nombreux changements dans la page.

8. Rédaction web : 3 contraintes techniques insoupçonnées

Lorsque l’on pratique la rédaction web, il est nécessaire de prendre en compte de nombreuses contraintes techniques. La longueur des phrases et des paragraphes est réglementée, certaines zones doivent être particulièrement optimisées, les mots-clés doivent être répétés à plusieurs endroits etc.

En tant que néophyte, on ne peut pas se douter par exemple que :

  • Certaines zones de texte comme le title ne doivent pas dépasser un certain nombre de pixels
  • Les mots-clés doivent être alternés pour ne pas suroptimiser la page
  • Les ancres de lien ne doivent pas correspondre mot pour mot au titre de la page vers laquelle elles renvoient

C’est mon rôle de connaître toutes ces contraintes et de les respecter pour vous fournir des contenus de la meilleure qualité !

9. Cooccurrence & concurrence : 2 notions distinctes en SEO

On me signale souvent que j’ai mal orthographié concurrence en écrivant cooccurrence… Mais il s’agit de deux notions différentes ! Les cooccurrences sont des mots-clés secondaires qui servent à la fois à éviter de répéter trop souvent les mots-clés principaux (et sur-optimiser) et à donner davantage de contexte aux moteurs de recherche.

qu'est-ce qu'une cooccurrence10. Le copywriting n’est pas une histoire de droits en rédaction web

confusion fréquente : copywrite et copyright. Je ne vais évidemment pas déposer tous les contenus que je vais rédiger pour vous, mot par mot et phrase par phrase. En revanche je vais les rédiger de manière à les rendre attractifs, vendeurs et dynamiques : c’est ce qu’on appelle le copywriting !

Posez des questions à votre rédacteur web !

Lorsque vous avez des doutes sur une prestation, un devis ou un mot technique, une seule solution : poser la question ! Cela vous permettra de mieux comprendre les enjeux liés au métier de rédacteur web et de pouvoir évaluer si l’offre ou le travail réalisé sont de qualité. N’hésitez donc pas à faire preuve de curiosité !